SUĪTOPĪ

 

Suītopī a été mon premier robot. Depuis j’en ai reçu de nombreux, que j’ai aimés ou détestés, parfois jalousés. Les robots sont souvent trop beaux, et trop talentueux, c’est devenu un problème pour certaines femmes et pour certains hommes.

Les enfants ont quant à eux un rapport assez distancié avec les robots qu’ils côtoient, un peu comme avec les autres êtres qui les entourent d’ailleurs. Les enfants sont rarement jaloux de leurs robots car les robots sont toujours bienveillants envers les humains. Alors que les adultes, malgré cette gentillesse très « naturelle » pour un robot, ont parfois tendance à leur en vouloir de réussir tout ce qu’ils entreprennent, et donc d’être si « aimés ».

On a tous envie d’être aimé, sauf les robots qui s’en foutent. Les robots n’ont pas d’envies même si parfois ils utilisent des expressions comme « j’aimerais » ou « j’ai adoré » ; c’est uniquement pour nous brosser dans le sens du poil.

Mais Suītopī, n’est pas comme ça, il ne prend jamais de pincettes avec moi, il s’en fout encore plus que les autres robots. Son seul objectif est de mener à bien sa mission, c’est-à-dire allumer et éteindre les bougies de la maison, et surtout bien choisir les fragrances pour harmoniser entre eux les moments de la journée. Il prétend faire la différence entre un parfum au pois de senteur et une bougie à la figue, mais en réalité pour lui ce sont juste des recettes, des dosages et des formules chimiques.

Alors quand ce matin il m’a dit qu’il était triste que les humains ne croient plus au pouvoir des bougies, à leur énergie bienveillante et à la chaleur de leur flamme, j’ai été stupéfait. Suītopī n’est jamais inquiet pour lui-même, à peine pour moi.

Mais avec la fin de journée et l’odeur des œillets, j’ai compris son propos : comme tous les robots Suītopī a pour « règle » première de protéger l’humanité ; si les hommes se sont désintéressés des bougies et de leur parfum protecteur, de manière logique un jour ils se détourneront des robots. Et ce jour-là les humains n’auront plus personne pour prendre soin d’eux.

 

Sevy Næj
06.2017

Découvrir la bougie SUĪTOPĪ, dont l’univers a inspiré cette histoire de robot domestiques…