DE FIGUE ET D’EAU FRAÎCHE

 
 
Figue ? Mon fruit préféré !!
 
C’est vrai que c’est bon la figue, mais ce n’est pas un fruit, c’est un truc avec plein de petites fleurs à l’intérieur. Donc en fait techniquement, tu manges des fleurs.
 
C’est bizarre de manger des fleurs. Tu as le chic, depuis vingt-deux ans qu’on se connaît, pour rendre les choses plus compliquées avec tes considérations techniques. On perd le romantisme.
 
Il n’y a rien de bien technique, je t’ai apporté une information, tu pourrais être content d’apprendre quelque chose de nouveau au lieu de me critiquer. Tu pourrais même trouver encore plus romantique de manger des fleurs, c’est pas tous les jours qu’on déguste un symbole amoureux.
 
Tu as toujours un argument pour tout. Hier tu me disais que tu ne crois plus en l’amour et aujourd’hui tu me proposes d’en avaler le symbole. Ton esprit de contradiction n’a d’égal que ton aptitude à te dédire.
 
Il a aussi d’égal ta capacité à m’emmener sur le terrain des reproches pour une simple figue de barbarie. Je n’ai pas dit que je ne crois plus en l’amour, j’ai dit que je commence à le démystifier, je l’appréhende mieux désormais. Je ne vois plus l’amour comme quelque chose de magique et inexplicable, mais comme un sentiment dont on peut comprendre les ressorts, fussent-ils peu glorieux. Comme on peut comprendre la peur, la haine, l’amitié. Et Dieu sait que ce n’est pas facile de comprendre les ressorts de ces vingt-deux ans d’amitié qu’un fruit peut secouer.
 
C’est vrai que j’y vais un peu fort, mais tu n’as pas l’impression qu’en essayant toujours d’expliquer les choses tu leur fais perdre de leur charme ? Dès qu’on met un mot sur une émotion, une envie, on la connote, on la dénature un peu. On a déjà perdu notre naïveté d’enfant, laisse-nous l’amour !
 
Je n’enlève rien à l’amour, tu sais comme j’aime l’amour, j’essaie plutôt d’en retrouver sa version la plus pure, en enlevant ce qui le pollue : la peur d’être seul, le désir d’être unique dans le regard de quelqu’un, le besoin de sécurité. Et puis tu sais moi la naïveté d’enfant… Pas sûr que je préférais quand on était petit, quand on devait demander l’autorisation aux adultes pour aller jouer, pour sortir de table, et même pour aller aux toilettes !
 
C’est bien que tu recherches un amour plus pur, mais ça fait combien d’années que tu n’es pas tombée amoureuse ?
 
A peu près le même nombre d’années où je n’ai pas été malheureuse… c’est grave docteur ?
 
Un peu, je vous prescris cinq fruits et légumes par jour, et une fleur ; matin et soir, sous forme de figue.
 
Très bien, je mangerai une figue tous les matins, et allumerai chaque soir ma bougie « figue noire », jusqu’à ce que je retombe amoureuse.
 
Revenez me voir quand vous aurez retrouvé l’amour, ma vieille amie, je vous prescrirai une autorisation de sortir de table à votre gré, et l’obligation d’aller jouer midi et soir !
 
 

Sevy Næj
05.2017

Découvrir la bougie ESTEBAN, dont le parfum à la figue,
a inspiré ces réflexions sur l’amour, et l’amitié… :

Esteban « Figue Noire »

32,00 

La Bougie de Mai 2017

UGS : BB_1705 Catégories : ,
Lire la suite